Steven Horwitz, le 29 novembre 2010

Depuis le début de la crise financière et de la récession, il y a un regain d’intérêt pour les idées de l’économie autrichienne chez les chercheurs, les intellectuels, et même les médias. Pour la première fois depuis longtemps, le cadre analytique de l’économie autrichienne est mentionné, s’il n’est pas pris au sérieux, par une certaine variété de faiseurs d’opinions. Il s’agit, bien sûr, d’une bonne chose.

Toutefois, en même temps, cette popularité a conduit de nombreuses personnes à utiliser le label « Autrichien » pour décrire leur point de vue sur des questions autres que celles se rapportant au cadre analytique qu’ils apportent à la science économique. En particulier, « Autrichien » est devenu le quasi équivalent d’« économie de marché » ou « libertarien » non seulement indirectement, mais directement par l’utilisation de termes tels qu’« austro-libertarien » pour décrire certaines mesures économiques ou certaines visions du monde. Le résultat est que, malgré cette publicité supplémentaire, ce qu’EST l’économie autrichienne a souvent été déformée en quelque chose qu’elle N’EST PAS. Read the rest of this entry »