Archives for posts with tag: étymologie

Version vidéo de l’article disponible ici.

Advertisements

Le livre L’Ecole Autrichienne de A à Z édité par le professeur Antoine Gentier et le professeur François Facchini est enfin disponible!

L'Ecole autrichienne de A à ZL’objet de ce livre est de donner des définitions sur les concepts clés développés par l’école autrichienne en science économique et de fournir les principales références bibliographiques relatives à ces concepts. Chaque entrée se compose d’un article accompagné de sa bibliographie. Le livre peut se lire comme un dictionnaire ou en suivant un guide de lecture thématique.

Le livre est destiné à tous les publics curieux de connaître l’état de l’art sur les apports contemporains de l’école autrichienne en science économique. Il peut servir de manuel complémentaire pour donner aux étudiants des définitions sur 50 concepts clés comme l’entrepreneur, les cycles économique, la monnaie, le subjectivisme, le droit, la finance, la concurrence, le monopole, la firme, le prix, le profit, le taux d’intérêt et beaucoup d’autres encore. J’y ai contribué pour les concepts de coût d’opportunité, de temps et de dispersion de la connaissance.

Il s’agit donc d’un ouvrage collectif rassemblant les contributions des auteurs suivants:
Mathieu Bédard, Laurent Carnis, Virginie Doumax, François Facchini, Pierre Garello, Antoine Gentier, Nathalie Janson, Elisabeth Krecké, Youcef Maouchi, Patrick Mardini, David Moroz, Philippe Nataf, Steeve Paillard, Frédéric Sautet, Luc Tardieu.

15 auteurs, 50 articles, 196 pages, un prix HT de 6,95 euros en format livre, 1,49 HT euros en format pour Ipad ou Iphone, une livraison par UPS partout dans le monde.

Si vous aviez des cours d’économie au lycée, dans votre BTS ou à l’Université, vous avez probablement appris que l’inflation était une hausse généralisée et durable du niveau des prix. C’est par exemple la définition qu’emploient les journalistes lorsqu’au JT vous entendez dire que “l’inflation est stable” (qui veut donc dire que les prix augmentent à un rythme stable). C’est aussi, sans trop de surprise, la définition utilisée par la plupart des économistes.

Il existe toutefois une vision alternative selon laquelle le mot inflation devrait conserver sa signification historique, c’est à dire une augmentation de la masse monétaire. En d’autres mots, la définition “d’inflation” serait le fait de créer de la monnaie, et qu’il y en ait donc plus en circulation qu’auparavant. Malgré l’enthousiasme et la préférence de plusieurs économistes pour cette seconde définition, elle a du mal à gagner en popularité. Cette définition est-elle plus juste que la définition plus répandue? Read the rest of this entry »

%d bloggers like this: